Des mangas...

Voici une liste des séries de mangas papier que j'ai (tri plus ou moins alphabétique et par auteur). J'ai également en plus un certain nombre de one-shots ou séries courtes.

Pour les dates de sorties, je recommande le planning de manga-news

Beck (Sakuishi, 34 volumes + 1 dvd)
Les déboires d'un groupe de rock débutant au japon.
Rin (Sakuishi, 4 volumes/?)
Les déboires d'un mangaka débutant au japon.
Détenu 042 (Kotegawa, 5 volumes)
Un criminel condamné à mort embauché comme jardinier dans un lycée pour peut-être échapper à sa sentence.
D-live (Minagawa, 5 volumes/15, l'éditeur a arrêté de traduire)
Un gamin capable de piloter n'importe quel engin recruté par une agence d'opérations à hauts risques.
Dragon Ball (Toriyama, ~20 volumes/42)
Un des premiers mangas connus en France. Je n'ai acheté que le début qui reste enfantin et drôle.
Dr Slump (Toriyama, 1 volume/~20)
toujours aussi enfantin et drôle.
Histoires courtes (Toriyama, 3 volumes)
Toujours dans la même lignée, ce sont notament des inédits de ses débuts.
Evil Heart (Tomo, 5 volumes)
Quand la sagesse de l'Aïkido peut atteindre le diable.
Glaucos (Tanaka, 4 volumes)
Un « Grand Bleu ».
GTO (Fujisawa, 25 volumes)
Un ancien voyou qui devient prof et mate ses élèves (dans tous les sens du terme)..., délirant !
GTO Shonan 14 days (Fujisawa, 9 volumes)
Onizuka se retrouve dans une pension pour jeunes en difficultés dirigé par deux jeunes femmes... Tout un programme !
Hikaru no Go (Hotta/Obata, 23 volumes)
Toute l'ambiance du Go.
Homunculus (Yamamoto, 15 volumes)
Un peu space, voire trash: paranormal et psychologie au rendez-vous.
Yakitate Ja-Pan (Hashiguchi, 26 volumes)
Un bon gros délire sur des concours de pain au japon (sic :) ).
Aya, conseillère culinière (Saburo, 5 volumes)
Ippei est l'assistant gaffeur d'Aya, conseillère culinière. À eux deux ils assistent les restaurants de Tokyo pour remonter la dure pente.
Gente (Ono, 3+1 volumes)
Des tranches de vie italiennes, autour d'un restaurant où les serveurs ont la cinquantaine et sont presbytes.
Ki-Itchi (Arai, 9 volumes)
Un gamin pas comme les autres qui remue la merde dans la société japonaise.
Ki-Itchi vs (Arai, 10 volume/11)
Ki-itchi et Kai ont grandi, et sont à la tête de la Ki-Itchi company, avec toujours les mêmes objectifs.
La bicyclette rouge (Dong Hwa, 4 volumes/?)
Toute la poésie de la tournée d'un facteur dans un minuscule village paysan coréen.
Le domaine des dieux (Taniguchi, 5 volumes)
Alpinisme en Himalaya.
Ascension (Sakamoto, 17 volumes)
Un prodige de l'escalade plus que solitaire, qui doit se faire à la fois à la société et à ses équipes de cordées.
Au temps de Botchan (Taniguchi, 5 volumes)
L'ère Meiji et ses poètes.
Love Hina (Akamatsu, 14 volumes)
Un ado révisant ses concours dans une auberge féminine...
Le Pays des Cerisiers (Fumiyo Kouno)
Hiroshima, 10 ans, 43 ans, 60 ans, 30 ans après... Toutes les générations marquées. Traité de manière à la fois poétique, légère et grave.
Number Five (Matsumoto, 8 volumes)
Quand les super-héros se battent entre eux... Très proche des mondes de Bilal/Moebius.
Ping-pong (Matsumoto, 5 volumes)
Du ping-pong au lycée. Une complicité/rivalité d'enfance qui perdure au très haut niveau.
Planètes (Yukimura, 4 volumes)
La vie quotidienne en orbite autour de la terre, avec un regard vers Jupiter. Mon préféré.
Moonlight Mile (Otagaki, 10 volumes/22, apparemment l'éditeur n'est pas décidé à poursuivre la publication :'-( )
À la conquête de l'espace. "Précède" Planètes.
Real (Inoue, 14 volumes/?)
Handicap et basket, incompatibles ?
Clover (Hirakawa, 9 volume/?, stoppé en fr :/)
Trois potes d'enfance (la bande des exclus de la classe) se retrouvent au même lycée et renouent leurs liens, sur ambiance de castagnes.
Reset et Duds Hunt (Tsutsui)
Quand jeu et réalité se mêlent.
Poison City (Tsutsui 2 volume)
Le gouvernement applique de plus en plus durement une censure des mangas violents. Inspiré de la propre expérience de Tsutsui.
Les lamentations de l'agneau (Toume, 7 volumes)
Entre fraternité, amour et déprime.
Sing Yesterday for Me (Toume, 11 volumes)
De jeunes professionnels se tournent autour, hésitent, se mettent ensemble, ou peut-être pas...
Un monde formidable (Asano, 2 volumes)
Dans un espace réduit (un quartier), des histoires "ordinaires" plus ou moins déprimantes et mélancoliques.
Le quartier de la lumière (Asano)
Dans la même lignée que le monde formidable, mais plus positif.
Solanin (Asano, 2 volumes)
Même style, mais concentré cette fois sur une seule histoire en deux volumes, toujours aussi réaliste et poignant à la fois.
Monster (Urasawa, 18 volumes)
Un thriller palpitant.
XXth/XX1st Century Boys (Urasawa, 22+2 volumes)
N'avez-vous jamais rêvé, étant gamin, de sauver la terre ? Et s'il fallait vraiment le faire ?
Happy! (Urasawa, 15 volumes)
Un Convini, des yakuzas, une fille mignone, un prince charmant... quelques ingrédits habituels de Kawaguchi, mais cette fois c'est pour le Tennis !
Pluto (Urasawa, 8 volumes)
Astroboy complètement remanié à la façon Urasawa: un thriller, du questionnement sur la condition du robot, de la vie de couple et de famille, ...
Billy Bat (Urasawa, 19 volumes/?)
Un mangaka poursuit le rêve d'une chauve-souris, tout comme d'autres avant lui l'ont fait, et s'enfonce dans des intrigues de plus haut niveau.
Master Keaton (Urasawa, 12 volumes)
Un professeur d'archéologie ancien du SAS qui se retrouve enquêteur d'assurance dans l'allemagne nouvellement réunifiée.
Seizon life (Kawaguchi, 3 volumes)
Un thriller court.
Zipang (Kawaguchi, 43 volumes/43)
Un regard constructiviste sur la politique mondiale de la période 1945 + des exercices militaires marins.
Eagle (Kawaguchi, 11 volume)
Un immigrant japonais se présente à la présidentielle des États-Unis et choisit un très jeune journaliste pour étudier sa candidature.
Un drôle de père (Unita, 10 volumes)
Daikichi, 30 ans, célibataire, se retrouve à prendre en charge sa tante de 6 ans (!) laissée par son grand-père décédé. Tout la tendresse de la découverte de la vie de la petite fille, dans une situation pour le moins étrange, donc.
FullMetal Alchemist (Arakawa, 27 volumes)
Des aventures sur base d'alchimie. Burelesque, tendre et parfois sanguinolent.
Me and the devil Blues (Hiramoto, 4 volumes/?, en pause fr/jp)
L'histoire de RJ, guitariste qui a donné son âme au diable contre le génie du blues, mis en scène avec Clyde Barrow, sur fond de racisme de l'époque...
La cité Saturne (Iwaoka, 7 volumes)
Dans un futur proche, un monde avec deux classes sociales, un héro naïf et enfantin, des aventures assez simples.
Death Note (Ohba/Obata, 13 volumes)
Un cahier qui permet de donner la mort en toute discrétion. Un véritable défi pour les détectives qui cherchent qui parvient à tuer en série de grands criminels même en prison !
Bakuman (Ohba/Obata, 20 volumes)
Deux collégiens qui rêvent de devenir mangakas.
Ikigami (Mase, 10 volumes)
Par décision du gouvernement, 1 jeune aléatoire sur 1000 doit mourir à un moment entre 18 et 25 ans. Dur rôle que d'annoncer à quelqu'un son préavis (24h) de décès...
Silver Spoon (Arakawa, 13 volumes/?)
Un gars de la ville se retrouve parachuté dans une école d'agriculture, et découvre toutes les joies et difficultés du métier.
Nobles paysans (Arakawa, 2 volumes/?)
Une biographie en manga pour décrire avec humour la vie des paysans japonais de nos jours.
Barakamon (Yoshino, 11 volumes/?)
Un calligraphiste se retrouve catapulté dans la petite société paysanne d'un village paumé sur une île.
What's Michael ?! (Kobayashi, 3 et 4 volumes)
Les petites histoires typiques de chats.
Mokke (Kumakura, 9 volumes)
Le japon est plein de petits esprits qui vient plus ou moins en harmonie avec nous. Certains peuvent les voir et gérer les conflits.
Space Brothers (Koyama, 16 volumes/?)
Le rêve de deux frères: être sélectionnés comme spacionautes pour aller sur la lune. Y arriveront-ils ?
A silent voice (Oima - Ohima, 7 volumes)
Des relations difficiles entre une fille sourde et un garçon un peu loubard.